MAXI 2 . Vers l’infini
31 mars – 1 mai 2018 . Ville de Labenne (40)
Avec Pierre Clément, Fabrice Croux, Pierre Labat, Laure Marnas, Amandine Pierné, Guillaume Ségur, Romain Sein
– conférence de Benoit Reeves
– concert T60 de la Cie des Musiques Télescopiques
– observation du ciel étoilé avec l’Observatoire de Dax
Cette deuxième édition de MAXI développe un parcours entre arts et sciences à l’échelle de la ville de Labenne, autour de l’espace et de l’univers.
Une maquette du Système solaire, à l’échelle, se superposera au territoire de Labenne sur un diamètre de plus de 3 kilomètres. A proximité de chaque planète, 7 artistes posent des interventions évoquant conquête spatiale, géologies célestes, science-fiction, phénomènes naturels…

L’art et la science entrent en connexion pour proposer à la fois des connaissances et une réflexion sensible sur la place de l’homme dans l’univers.

Pierre Clément
Amandine Pierné
Laure Marnas
Pierre Labat
Romain Sein
Guillaume Ségur

Cette deuxième édition de MAXI propose un parcours entre arts et sciences autour de l’astronomie et du cosmos. Nous habitons une petite planète au milieu de l’univers. Cet espace intersidéral que nous contemplons chaque soir contiendrait plus d‘étoiles qu’il existe de grains de sable sur Terre. Les quantités, les distances sont astronomiques, difficilement perceptibles. « Vers l’infini » évoque cette perte de repère et ces interrogations profondes face à l’envergure du temps et de l’espace. Les sciences contribuent à améliorer la connaissance de l’univers grâce aux différents programmes d’exploration spatiale et au travail des astronomes. Depuis quelques années, l’art contemporain s’inspire également de ces savoirs et imagine des oeuvres sensibles face aux phénomènes naturels. Cela multiplie les points de vue, suscite à la fois émotions et réflexions. L’art et les sciences se complètent, nourrissent notre curiosité, invitent à l’émerveillement. Pour MAXI 2, il y a ce projet un peu fou de réaliser une maquette du Système solaire à l’échelle qui se superpose au territoire de Labenne. Sur un diamètre de plus de 3 km, ce dispositif permet d’appréhender les distances entre planètes et leurs dimensions respectives. Sur les différentes orbites planétaires, 7 artistes ont imaginé des interventions qui s’insèrent dans leur environnement. Les oeuvres évoquent la conquête spatiale, la représentation du ciel, les OVNI, les météorites, les relations au soleil, la science-fiction… Elles prennent des formes parfois abstraites, parfois amusantes, à l’image de la diversité de la création actuelle. La manifestation est ponctuée par plusieurs événements, comme autant de moments de découvertes et de convivialité: conférences de Benoît Reeves, concert de la Cie des Musiques Télescopiques, observations astronomiques, médiation scolaire. Cette manifestation cosmique relie l’homme à l’univers. Durant ce mois d’avril 2018, à Labenne, nos regards et notre imagination s’évaderont loin, très loin.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *